« Le Mariage pour tous » vu par les réseaux sociaux

Étude réalisée du 06.02.2013 au 15.02.2013En-tête de l'article

 

Cela fait maintenant des mois que le débat sur le mariage pour tous occupe l’espace médiatique. Que l’on soit pour, contre ou encore indécis, ce projet de loi proposé par le gouvernement Hollande aura fait couler beaucoup d’encre et user beaucoup de salive. Mais surtout, surtout ! Le mariage pour tous aura beaucoup fait tweeter !!

Cette semaine avait lieu le vote du projet de loi à l’Assemblée Nationale. Rappel des temps forts, sur un graphique montrant l’évolution du nombre de mentions du mariage homosexuel sur les réseaux sociaux.

Nombres de mentions associés aux temps forts de la semaine

Nombre de mentions associées aux temps forts de la semaine

 

 Mais les internautes, sont-ils pour ou contre le mariage gay ?

CONTRE !

La preuve en image, voici le camembert des « Pour » et « Contre » sur l’ensemble de la semaine:

Camembert des opinions sur l'ensemble de la semaine

Camembert des opinions sur l’ensemble de la semaine

Cette estimation se base sur une étude de 10% des 61.524 messages postés cette semaine sur les réseaux sociaux en rapport avec le mariage pour tous. Nous allons voir cependant qu’elle est à nuancer. Dans ce débat une partie de l’opinion se sent clairement lésée: celle des opposants au projet de loi. Ils n’ont pour ainsi dire pas voix au chapitre. Ils ont beau manifester et signer des pétitions, ils voient le projet de loi passer une à une les étapes qui mènent inexorablement à son adoption. Les réseaux sociaux sont LA plate-forme rêvée pour exprimer leur mécontentement et ils s’en servent !
A l’inverse, les pro-mariage pour tous semblaient savoir pertinemment que le combat à l’Assemblée Nationale était gagné d’avance et sont restés discrets, ne s’exprimant vraiment que le jour de la victoire. Voyez plutôt:

Opinions au cours de la semaine sur les médias sociaux

Opinions au cours de la semaine sur les médias sociaux

Il apparaît clairement que l’opposition domine les réseaux sociaux sur l’ensemble de la semaine à l’exception du 12 février, jour de l’annonce de l’adoption du projet de loi par l’Assemblée Nationale. À ce moment là c’est l’euphorie, on célèbre la victoire et on fait entendre sa satisfaction que le projet de loi soit finalement passé.

Dès le lendemain, l’opposition se remobilise mais l’on sent bien que l’estocade a été portée, leur domination est alors moins marquée.

Concrètement, qu’en disent les internautes ?

Certains y voient une fumisterie. Un débat fait pour masquer les « vrais problèmes » tels que l’économie ou la guerre. On les écoute:

D’autres préfèrent traiter le sujet avec humour. On les en remercie. Êtes-vous prêt(e) ? Nos internaute ont du talent, première !

Et alors qu’on ne l’attendait pas, mais sachant pertinemment qu’elle n’est jamais plus très loin par les temps qui courent: la bonne vieille « théorie du complot« , déclinée à la sauce mariage gay et humoristique. Tout un programme !

On trouve également des pistes à suivre

Pour finir, il semblerait que Nathalie Kosciusko-Morizet ait écopé d’une attention particulière dans ce débat.

Le bouquet final: la création du faux compte Twitter @Nk_m2014 qui nous disait ceci:
« Maintenant que je me suis abstenue sur le mariage gay Paris me tend les bras #Paris2014 — Nathalie Kosciusko-M »
Le compte a été supprimé depuis.
Bon assez plaisanté, reprenons le fil de notre analyse.

 

Comparons les mots qu’emploient les opposants et les adhérents au mariage gay

Vous en avez rêvé ? Voici successivement les deux nuages de mots extraits des messages des défenseurs, puis des détracteurs du projet de loi.

Nuage de mots des pro-mariage pour tous

Nuage de mots des pro-mariage pour tous

Nuage de mots des anti-mariage pour tous

Nuage de mots des anti-mariage pour tous

L’opposition entre les deux groupes de mots est flagrante. Chez les défenseurs du mariage homosexuel, on parle d’égalité, de l’Assemblée Nationale, de madame Taubira, d’une avancée HISTORIQUE ou encore de l’adoption du projet de loi.

Chez les opposants, aucun de ces mots n’est présent. Mieux que cela, ce sont leurs contraires que l’on retrouve ! Inconstitutionnalité au lieu d’égalité, l’échappatoire du Sénat plutôt que l’échec de l’Assemblée Nationale, Philippe Brillault en guise de Christiane Taubira, risque au lieu d’avancée historique et enfin majorité au Sénat pour contrer l’adoption par l’Assemblée Nationale et obtenir une 2ème lecture du texte.

L’opposition est tellement frontale qu’elle se retrouve au travers les mots avec une exactitude étonnante.

 

Les Tweets qui ont eu le plus d’impact*

* L’impact est une estimation du nombre de visualisations d’un message sur Twitter. C’est le nombre d’abonnés à l’auteur du Tweet, additionné au nombre de retweets, eux-mêmes multipliés par le nombre d’abonnés respectifs des personnes qui ont retweeté.

Voici les Tweets qui ont eu le plus d’impact chez les partisans, puis chez les opposants au mariage pour tous.

Tweets par impact chez les adhérents au projet de loi

Tweets par impact chez les adhérents au projet de loi

Tweets par impact chez les oppostans au projet de loi

Tweets par impact chez les opposants au projet de loi

On retrouve clairement énoncés les arguments phares de chacun des deux camps. On peut noter un impact deux fois supérieur des 3 posts les plus influents chez les défenseurs du projet de loi par rapport à leurs opposants.

Les leaders d’opinion démasqués !

Leaders d'opinion opposés au mariage pour tous

Leaders d’opinion opposés au mariage pour tous

Leaders d'opinion en faveur du mariage pour tous

Leaders d’opinion en faveur du mariage pour tous

Notons la présence de Christine Boutin en tête de file des opposants en terme d’impact. Philippe Brillault arrive en seconde position des opposants les plus retweetés. Notons également la présence de Jean-Marc Ayrault en 7ème position des auteurs les plus retweetés parmi les sympathisants.

 

Conclusion

L’analyse sémantique du contenu sur les réseaux sociaux reflète de manière nette, et presque caricaturale, l’opposition qui existe autour de ce projet de loi. Les internautes s’intéressent, s’investissent et  s’engagent dans les débats politiques en ligne. Du financement de campagne à la Franc-maçonnerie en passant par une bonne dose d’humour et d’agacement, tout y est passé au crible et sans langue de bois.

Les hommes et femmes politiques doivent alors s’aventurer en ligne auprès de leurs militants. On les retrouve, tantôt comme sujet de certaines conversations, tantôt comme partie prenante et animateur des réseaux sociaux.

Nous espérons que cette étude originale de la question du mariage gay au travers des réseaux sociaux vous aura donné une autre perspective de la problématique et ses enjeux. Si vous avez la moindre question ou suggestion, n’hésitez pas à nous en faire part sur ce blog ou à cette adresse. Nous reviendrons vers vous dans les plus brefs délais.

Bien cordialement,

Alexandre Bourlier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *